Haïti – FLASH : Vagues de réfugiés haïtiens sans précédent au Québec

Haïti – FLASH : Vagues de réfugiés haïtiens sans précédent au Québec Jeudi en conférence de presse à Montréal, Kathleen Weil la Ministre québécoise de l’Immigration a confirmé que le nombre de demandeurs d’asile au Quénec avait triplé depuis deux semaines. Elle a précisé qu’entre le 1er et le 19 juillet, une cinquantaine de demandeurs arrivaient au Québec chaque jour, maintenant c’est en moyenne 150 […] »

Elle a indiqué que depuis le 1er janvier de cette année jusqu’à fin juin, le Québec avait déjà accueilli plus 6,500 demandeurs d’asile, dépassant en 6 mois le nombre total de demandes d’asile de chacune des deux années précédentes (2,920 en 2015, et 5,505 en 2016) soulignant que « si la tendance se maintient, ce nombre pourrait atteindre 12,000 d’ici la fin de l’année ».

L’entrée de ces vagues de réfugiés la frontière, majoritairement haïtiens, à forcé les autorités à trouver une solution du côté de l’hébergement. Loger jusqu’ici dans des résidences universitaires, des centres d’accueil (armée du salut, YMCA etc…) ou des hôtels, les demandeurs d’asile sont maintenant si nombreux qu’une partie du Stade olympique de Montréal s’est transformé en refuge pour les demandeurs d’asile. Environ 150 lits ont été installés dans le hall Ouest du stade (capacité 300) où se trouve habituellement les concessions de Fast food lors des événements. Stéphane Handfield, un avocat spécialiste de l’immigration affirme « En 25 ans de pratique, je n’ai jamais vu ça,. Ce n’est clairement pas l’idéal pour les familles, mais il vaut mieux ça que de laisser ces gens sous les ponts. » Les demandeurs d’asile pourraient rester sur place environ un mois jusqu’à ce qu’ils reçoivent leurs premiers chèques d’assurance sociale.

Selon Jean-Pierre Fortin, le Président du Syndicat des douanes et de l’immigration, près de 500 demandeurs d’asile ont traversé illégalement la frontière pour la seule journée de lundi près du poste des douanes de Lacolle, dont 90% étaient des Haïtiens, qui craignaient comme près de 60,000 de leurs compatriotes aux États-Unis de perdre leur Statut de Protection Temporaire TPS aux États-Unishttp://www.haitilibre.com/article-21037-haiti-flash-prolongation-du-tps-procedures-a-suivre.html et d’être expulsé en Haïti, leur pays d’origine « C’est une situation sans précédent Ça arrive par vague de 200, 250, 300 et lundi je pense que c’est la première fois qu’on franchissait a barre des 500 réfugiés. Alors, imaginez si cette tendance se maintient et toute la logistique que cela représente pour nourrir, loger et accompagner ces gens-là […] »

Au Fédéral, Ralph Goodale, le Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civilea dément le chiffre 500 avancé par le président du syndicat des douaniers évoquant plutôt 200. Toutefois questionné, il reste incapable de fournir des chiffres exacts sur les arrivées au cours du mois de juillet.

De son côté, la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) confirme avoir intercepté au Québec, de janvier à juin, 3,350 refugiés…

Selon Denis Coderre, le Maire de Montréal, 2,500 réfugiés haïtiens auraient franchi en juillet la frontière terrestre au niveau du Québec. Il a indiqué que Montréal comptait aider ces nouveaux arrivants qui craignaient d’être expulsés des États-Unis et qui refusent de retourner en Haïti, déclarant « La Ville de Montréal souhaite la bienvenue aux réfugiés haïtiens. Vous pouvez compter sur notre entière collaboration ».

La Maison d’Haïti à Montréal qui aide les immigrants à s’installer, est débordée depuis deux semaines devant le nombre de demandes d’aide qu’elle reçoit. Chaque jour au moins une vingtaine de familles qui ont fuit les États-Unis viennent dans ses locaux, en plus des nombreux appels téléphoniques…

Le Consulat Général d’Haiti à Montréal informe la Communauté haïtienne que l’Ambassadeur d’Haiti au Canada, Frantz Liautaud et le Chef de Poste a.i du Consulat, Madame Laury Lamothe, ont rencontré, le jeudi 3 août au Consulat, le personnel de la Mission au sujet de nos compatriotes qui arrivent chaque jour à Montréal.

L’objectif de cette rencontre était d’analyser la situation des nouveaux venus et d’envisager dans quelle mesure les deux Missions peuvent collaborer avec les autorités locales pour leur venir en aide. « Le Consulat Général d’Haiti à Montréal compte sur la coopération de toute la Communauté haïtienne pour faire face à cette situation de crise »

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-21037-haiti-flash-prolongation-du-tps-procedures-a-suivre.html

Source: SL/ HaïtiLibre

Sponsored by: